• villes et villages côte d'Oriens

    B L I G N Y -L E S - B E A U N E

    Je voudrais vous faire découvrir petit à petit, quelques villages côte d’Oriens, pour ce  je vais commencer par notre village :

    BLIGNY-LES-BEAUNE   village du centre de la Bourgogne, situé à environ 5 km de  Beaune, d'une superficie de 730 ha où résident 1 263 habitants on les appellent les Bélineens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    Nous voici au  centre du village,  la Mairie, la salle des fêtes, mais aussi quelques commerces,  Épicerie,  Boulangerie,  Boucherie Coiffeuse sans compter les vignerons  et

    une petite entreprise récente qui me tient particulièrement à cœur   :                    villes et villages côte d'Oriens

     

     

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    Son centre historique est très prisé des touristes avec son église du XIIe, son château du XIVe

     

     

    villages Côte d'Oriens

     

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    Une aire de jeux

    villages Côte d'Oriens

    La chapelle Saint-Jean-Baptiste de Curtil à Bligny-lès-Beaune

    villages Côte d'Oriens

    Bligny-lès-Beaune est traversé par deux affluents de la Dheune  :  le Montpoulain et l'avant-Dheune.

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    et ses anciennes maisons vigneronnes.

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    Sans oublier les vignes

    villages Côte d'Oriens

    un petit lac bien agréable pour les promeneurs mais aussi le coin des pêcheurs.

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    et pour finir la fresque du caveau Municipal

    villes et villages côte d'Oriens

     

     

     

    B E A U N E

     

    Voici un petit aperçu de BEAUNE,   commune considérée comme la capitale des vins de Bourgogne, qui  compte une population de plus de 22 000 habitants avec une superficie de 35,50 km2 . Les habitants de la commune se nomment les  Beaunois où Beaunoises.

    Classée ville d'Art et d'Histoire, elle possède un grand nombre de monuments classés. Elle organise des manifestations culturelles importantes comme les 24 Heures de Beaune, le festival international d'opéra baroque ou encore le festival cinématographique du film policier. 

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    Porte Saint Nicolas

    L’ancienne porte fortifiée avec pont-levis, dite Porte du Bourgneuf, vit arriver maints personnages importants :

    Henri II, accompagné de Catherine de Médicis en 1548, accueilli par les chanoines sous un arc de triomphe fraîchement peint, au son des tambourins ; Charles IX accompagné de la reine-mère fit un bref séjour en 1594 et la porte fut de nouveau décorée pour l’entrée de Louis XIII, en route pour les Alpes en 1629, puis de la reine Anne d’Autriche l’année suivante. Mais l’entrée la plus pompeuse fut celle de Louis XIV et de la reine, le 10 novembre 1669, où l’on tira le canon.
    Depuis 1770, la nouvelle porte d’apparat voulue par le maire Maufoux pour mettre la ville au goût du jour et dessinée par l’architecte dijonnais Lenoir Le Romain accueille le visiteur venu du nord

    villages Côte d'Oriens

    Le Théatre    

    Construit en 1569, ce bastion est arasé vers 1800 pour y construire une salle de bals publics, le Vauxhall (1805).
    Celui-ci fonctionnera jusqu’en 1860 où, devenu vétuste, il est remplacé par un superbe théâtre à l’italienne, qui ouvre ses portes en 1864.
    Les fondements du bastion sont encore visibles depuis le rempart de la Comédie.
     

    villages Côte d'Oriens

    La Chapelle de l’Oratoire

    villages Côte d'Oriens

    La Mairie

    villages Côte d'Oriens

     

    C'est par les Boulevards et remparts que nous continuons notre balade  :

     

    villages Côte d'Oriensvillages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    La porte Saint Martin  « square des Lions »

    Construit pendant la guerre de Trente Ans (1637), il est ouvert et transformé en promenade par le maire Maufoux en 1765.
    Doté d’un bel escalier sur les plans de l’architecte Le Noir-Le Romain, il prend le nom de square des Lions en raison des deux statues qui en gardent l’accès.
    L’ancienne porte Saint-Martin qui commandait l’accès à la ville côté ouest n’a disparu qu’en 1888
     

    villages Côte d'Oriens

    Place Marey

    villages Côte d'Oriensvillages Côte d'Oriens

    La tour des Dames

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

     

     

     

     

     

     

     

    La basilique Notre-Dame de Beaune est un chef d’œuvre de l'art Roman dont la construction remonte au XIIe siècle sur le modèle clunysien; cependant les travaux durèrent jusqu' au XIIIe siècle. C'est l' évêque d' Autun Etienne de Bagé qui est à l'origine de sa construction comme d'ailleurs celle de la basilique St Andoche de Saulieu et celle de la cathédrale d’Autun.
    En 1272; l'église ayant subi un incendie l'art Gothique remplace les parties Romanes endommagées.Son porche ouvert est construit au 14e siècle.

    La collégiale est située à l'intérieur de l'ancienne enceinte gallo-romaine de la ville, son parvis donne sur l'emplacement de l'ancien parlement de Bourgogne.

    villages Côte d'Oriensvillages Côte d'Oriens

     

     

     

     

     

     

     

     


    L’Hôtel-Dieu

    L’Hôtel-Dieu, avec ses façades gothiques, ses toits vernissés, tapissés de figures géométriques aux couleurs flamboyantes, fait partie du patrimoine des Hospices de Beaune, institution charitable créée en 1443 par Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne et son épouse Guigone de Salins.

     

    villages Côte d'Oriens

     

     

     

    villages Côte d'Oriens

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rue Piétonne

    villages Côte d'Oriens

    Place Carnot

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    Place Monge "Statue de Gaspard Monge"

     

    villages Côte d'Oriens

    Le Beffroi

     

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    Hôtel des Ducs, Musée du Vin

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens


     

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    Le Colombier

    villages Côte d'Oriens

     

    Le Lavoir

     Le lavoir Saint-Jacques a été édifié en 1887 au pied du rempart, où la Bouzaize sort à l’air libre après son mystérieux passage sous l’Hôtel-Dieu.
    Resté longtemps en service, ce lavoir très fréquenté était notamment utilisé par les lavandières d’une blanchisserie bâtie juste à côté.
    De l’autre côté du boulevard se situait le quartier des tanneurs, dont les cuves nauséabondes étaient creusées à même le sol. Il y a peu, on pouvait encore voir les volets de bois ventilant les greniers où les peaux étaient mises à sécher.

    villages Côte d'Oriens

     

    L'Office du Tourisme

     

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

    Le Château de Beaune

    Voulu par Louis XI à la fois pour défendre Beaune, mais aussi pour en surveiller les habitants qui s’étaient montrés fidèles à Marie, la fille du Téméraire, il est construit à partir de 1482 et terminé en 1527.
    Démantelé et en partie rasé sous Henri IV à la demande des Beaunois, il séduit le célèbre graveur Lallemand qui en fait un dessin très romantique.
    Appartenant au Domaine Royal jusqu’au XVIIIe siècle, il est vendu comme Bien National, à la Révolution, à la famille Morelot-Bouchard qui en voit tout l’intérêt pour y aménager des caves.
    Il abrite aujourd’hui les prestigieux crus de la Maison Bouchard Père et Fils

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    Le Bastion" Saint Anne"

    Construit pendant la guerre de Trente Ans (1637) il renforce comme la tour Renard la défense à l’est et permet de surveiller en droite ligne la route de Seurre et les menaces venues de la plaine, la Saône formant la frontière du Royaume avec l’Empire jusqu’en 1678.
    C’est ainsi que la garde vit arriver en 1569 les 40 000 Allemands appelés par Condé, puis en 1636 l’armée de Galas qui ravagea, pilla et incendia les faubourgs
    Il devrait son nom de Ste Agathe à la sainte patronne du jour où il fut repris aux Ligueurs, en 1595.

    A la pointe du bastion, coté boulevard, une échauguette est couverte d’une calotte en pierre.

    villages Côte d'Oriens

     

    %%%%%%%%%%%

     

    villages Côte d'Oriens

     

     

    villages Côte d'Oriens

     Les Halles et le marché du samedi matin

    villages Côte d'Oriens

    villages Côte d'Oriens

     

    LA   R O C H E P O T

     

    La Rochepot est un petit village français, situé dans le département de la côte d'Or, et de la région de Bourgogne. Ses habitants sont appelés les Larochepotois et les Larochepotoises.
    La commune s'étend sur 13,9 km² et compte 293 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005.

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    Le château de La Rochepot est situé  à quelques kilomètres de Beaune, et en gros à 50 Km de Dijon. Le château fort néogothique du XIII ème siècle est caractérisé par ses tuiles bourguignonnes et ses hautes tours que l’on voie très bien depuis la route.

    La visite de cette forteresse seigneuriale aux toits multicolores vous offrira un voyage fascinant à travers l'histoire du Moyen Age...

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    B A U B I G N Y  &  O R C H E S 

     

    Les habitants de Baubigny s'appellent : les Balbiniacois, Balbiniacoises. La population était de 252 personnes lors du dernier recencement. La superfice de la commune de Baubigny est de 10,31 km²
     

    Arrêt dans le vignoble prés de la fontaine.  

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

    D'ici ,  par le sentier du  haut de la falaise, on peut découvrir   la “ Fontaine du Chaîgne ”,à proximité d'Orches .

    Non loin du lieu détruit de Dracy, sous le rebord sud de l'immense plateau funéraire des chaumes d'Auvenay, le hameau d'Orches, au vin de pierre, recèle l'un des plus mystérieux monuments du Beaunois. Quatre stèles, qui autrefois délimitaient un puisard, ont été dressées côte à côte au-dessus de la source dite « Fontaine du Chêne » .

    villes et villages côte d'Oriens

     

    Orches est un hameau de la commune de Baubigny, très caractéristique par la géologie des roches qui veillent Orches et dont le village est tout entier abrité par ces falaises à pic.

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

     Auxey-Duresse

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

    Nous sommes au dessus de Monthelie,  tout le vignoble où l'on peut aperçoit à gauche les vignes d’Auxey- Duresses. A droite, c’est Volnay, et un peu plus loin, Pommard. Et juste derrière, il y a à Meursault.

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    M E U R S A U L T 

    Meursault est un village empreint de charme et d’histoire où la générosité de la terre et l’art du vigneron s’allient pour offrir au monde de vrais vins de terroir.

    Meursault est située sur l'emplacement d'un ancien camp romain. Cette petite ville devrait son nom à une coupure séparant nettement la côte de Meursault et la côte de Beaune, appelée "saut du rat", en latin "muris 

    De beaux domaines vignerons, lavoirs, ruisseaux, jardins, rues et ruelles qui font de ce village un véritable écrin.


    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    Ses habitants sont appelés les Murisaltiens et les Murisaltiennes.
    La commune s'étend sur 16,2 km² et compte 1 548 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2007. Avec une densité de 95,4 habitants par km², Meursault a subi une baisse de 3% de sa population par rapport à 1999

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    Son hôtel de ville, ancien château féodal célèbre depuis le tournage du film « la Grande Vadrouille »,

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriensvilles et villages côte d'Oriens

     


     

     

     

     

     

    L'église Saint-Nicolas est une église du XVe siècle, consacrée à Saint Nicolas de style roman et gothique.. Elle est classée aux Monuments historiques  depuis 1846.

    De 1792 à 1800, l'église Saint-Nicolas devient le "Temple de la Raison" et sert à des réunions profanes. Le culte est établi en 1800 et, en 1803, Meursault devient chef-lieu d'un doyenné de 16 paroisses. En 1805, Frogier de Meursault en fait don à l'abbaye de Cluny, après consentement d'Aganon, évêque d'Autun.

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

     

    villes et villages côte d'Oriens

    Le Chateau

    On trouve des traces du château de Meursault dès le 11ème siècle. En 1666, il est la propriété de Pierre de Blancheton, avocat au parlement de Bourgogne. Au début du 19ème siècle, la famille Serre le rénove et agrandit le domaine. En 1973 enfin, André Boisseaux, fondateur du groupe Kriter qui propose des vins mousseux depuis des décennies, devient le nouveau propriétaire et poursuit le développement du domaine.

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

     

    le progrès fait bien les chose, mais  dommage pour les vendangeurs

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    villes et villages côte d'Oriens

     

    l'ancienne Léproserie 

    L’ancienne Léproserie de Meursault fut fondée avant 1142 par Hugues II, Duc de Bourgogne (dit le Pacifique), à l’époque où la maladie était très présente. Vers 1754, l’Hôpital de Meursault fut accusé de servir de retraite à des voleurs et contrebandiers et fut finalement réuni à l’hôtel-dieu de Beaune en 1760 par ordonnance et lettre patentée du roi Louis XV, à la condition que Meursault ait droit à perpétuité à 4 lits dans l’hôpital de Beaune. Les restes de l’ancienne Léproserie se composent aujourd’hui de la chapelle du XII e siècle qui comprenait une nef et un chœur et de la grande salle des pauvres. Des travaux de restauration sont actuellement en cours.

    villes et villages côte d'Oriens

     

     

    villes et villages côte d'Oriens

    villes et villages côte d'Oriens

    P O M M A R D